la singularité est-elle proche ?

de | 11 mars 2006

Voici par exemple une question que l’on se pose assez peu en France, où l’on a peur des idées qui dérangent.

Pourtant l’utilisation de ce terme pour décrire les progrès technologiques date aux Etats-Unis des années 50 (John von Neumann). Le concept a été popularisé par Vernor Vinge au début des années 80, puis exploité par la science-fiction (Un feu sur l’abîme du même Vernor Vinge, La Musique du sang de Greg Bear …)

Son principal porte-parole actuel est Ray Kurzweil, qui vient de publier The Singularity is near : When Humans Transcend Biology (Penguin, 2005), après The Age of Intelligent Machine (1990) et The Age of Spiritual Machine : When Computers Exceed Human Intelligence (1999). Aucun de ces titres n’a été traduit en français.
La théorie de Kurzweil est que les progrès technologiques s’accélèrent actuellement à l’extrême, et ce d’autant plus que différentes technologies convergent. La courbe exponentielle du changement atteindra à son asymptote un point de non retour et créera les conditions d’émergence d’un monde profondément transformé. Cette révolution – la singularité – pourrait se produire dans les 10 à 50 prochaines années.
Dès lors que l’homme aura réussi à créer des intelligences artificielles plus intelligentes que lui, leur intelligence ne pourra que se multiplier de manière exponentielle, et ce d’autant qu’elle sera mise en réseau, et reculer sans limites prévisibles les frontières de la vie intelligente.
Quant aux conséquences pour l’homme de ce changement radical elles ne sont pas clairement définies, mais de nombreuses choses aujourd’hui considérées comme impossibles deviendront faciles : possibilité pour la conscience d’échapper au corps, humains 2.0 aux pouvoirs psychiques nouveaux, immortalité, ou extinction de l’humanité ?

On peut critiquer ce concept, le traiter de science-fiction, de mythe new âge à peine décalqué de l’apocalypse, ou d’escroquerie intellectuelle. On peut également lui apporter des nuances, allonger les délais, s’opposer à l’optimisme de Kurzweil pour penser que c’est peut-être une grande extinction ou un destin de bétail qui attend l’humanité, mais il semble difficile de l’ignorer.

Pour se faire une idée, on trouve tout de même quelques pages francophones sur la singularité, par exemple :
– le blog d’Automates Intelligents (toujours!)
Fractale framboise
– Ce qu’en pense Rémi Sussan
– la traduction française de Staring into the singularity de Eliezer S. Yudkowsky (2004)

– et, bien sûr le site de Ray Kurzweil (en anglais)