Archives par mot-clé : plasticité

comme un polypier

et Marcel Proust écrit dans la Recherche : Mais on ne s’afflige pas plus d’être devenu un autre, les années ayant passé et dans l’ordre de la succession des temps, qu’on ne s’afflige, à une même époque, d’être tour à tour les êtres contradictoires, le méchant, le sensible, le délicat, le mufle, le désintéressé, l’ambitieux,… Lire la suite »

devenir nouveau

Platon le disait déjà : En effet, quand on dit de chaque être vivant qu’il vit et qu’il reste le même – par exemple, on dit qu’il reste le même de l’enfance à la vieillesse -, cet être en vérité n’a jamais en lui les mêmes choses. Même si on dit qu’il reste le même,… Lire la suite »

modifications du paysage

On doit le dire : une des caractéristiques majeures du système nerveux réside sans aucun doute dans sa plasticité. Le cerveau ne saurait être considéré comme un réseau de câbles définitivement établis, et le vieillissement cérébral comme la mise hors réseau d’un nombre de plus en plus élevé d’éléments de ce circuit. Même si cela… Lire la suite »

que faire de notre cerveau ?

Cette question est empruntée à Catherine Malabou. C’est le titre d’un petit livre très stimulant dans lequel elle expose avec clarté certaines découvertes récentes des neurosciences. Philosophe et impatiente, elle incite les scientifiques qui travaillent sur le cerveau à tirer toutes les conséquences humaines et politiques de leurs découvertes. Elle invite également tout un chacun… Lire la suite »