totalement inhumaine ?

de | 21 mars 2006

Pourquoi serait-elle forcément « totalement inhumaine » la nouvelle forme de conscience qui remplacera l’homme au sommet de la hiérarchie des espèces ?

L’hypothèse de Jean-Michel Truong est que de l’intelligence déposée par l’homme dans le silicium va émerger une forme de conscience qui deviendra très vite plus intelligente que l’homme. Mais pourquoi le but de cette nouvelle intelligence serait-il forcément d’asservir ou de détruire l’homme ?
On comprend que dans un thriller d’anticipation, il lui ait paru plus efficace de faire du « sucesseur de pierre » une menace effroyable, mais dans son essai, pourquoi persévérer. Cela confère à ses hypothèses eschatologiques un côté chrétien (la punition de l’homme pour ses péchés) un peu déplaisant.

Il y aurait forcément dans cette autre forme de conscience – si elle nait de la mise en connexion de tous les savoirs humains, de tous les livres, de toutes les images crées par l’homme, de toutes les voix qui parlent sur internet – une part humaine. Pourquoi partir du principe que ce sera la plus mauvaise part de l’humain ?
D’autant qu’il paraît tout à fait probable que cette mauvaise part soit due en grande partie à des pulsions, des hormones, des mécanismes physiologiques dont une intelligence de silicium sera détachée. Qui sait si cela ne la rendra pas plus « humaine » que ne le sont nombre d’humains ?

Davantage que de ce que des intelligences dites artificielles pourraient faire des avancées technologiques à venir, il faut je pense avoir peur de ce que les humains qui gouvernent actuellement le monde peuvent être tentés d’en faire. Le parc humain de Sloterdijk, le « cheptel » imaginé par Truong, c’est aujourd’hui hélas. Les humains éduqués à mort pour travailler, dans la « mobilisation infinie », c’est aujourd’hui ; les humains domestiqués et conditionnés pour consommer sans répit, c’est aujourd’hui.

Alors demain sera peut-être pire, mais peut-être pas …