Archives mensuelles : mars 2010

sous cette peau, croupir

Ce lieu que Proust, doucement, anxieusement, vient occuper de nouveau à chacun de ses réveils, à ce lieu-là, dès que j’ai les yeux ouverts, je ne peux plus échapper. Non pas que je sois par lui cloué sur place – puisque après tout je peux non seulement bouger et remuer, mais je peux le «… Lire la suite »

alors, tu fonces, alphonse !?

Bav 00 w 1 – § 981 – Le jeudi 3 août 2000, à 5 heures du matin, un air de fraîcheur modérée entre par la fenêtre à droite de mon e-book couleur mandarine, 1 1 Le jeudi 3 août 2000, à 5 heures du matin, un air de fraîcheur modérée entre par la fenêtre… Lire la suite »

la bulle vide du saint-siège désormais vide

Le peuple m’a suffisamment comblée en m’appelant Pimpaccia et impia et putain de pape et suceuse d’Innoncent et vamp, vampiria et femme à sceptre et Didi un chasse-mouches, il m’a assez conchiée pour que je puisse lever une armée de Pasquins tout en merde et remplir d’un bout à l’autre le pont Saint-Ange et couper… Lire la suite »

il se sent social comme il se sent mortel

Le sage considère la société comme une limite. Il se sent social comme il se sent mortel. (p. 38) L’individualiste peut-il être fonctionnaire ? Oui. Mais il ne peut pas consentir à toutes sortes de fonctions. Quelles sont les fonctions dont s’abstiendra l’individualiste ? L’individualiste s’abstiendra de toute fonction de l’ordre administratif, de l’ordre judiciaire… Lire la suite »