Archives de catégorie : écrivains

Alain Robbe-Grillet (2009)

Christine Genin.  « Alain Robbe-Grillet (1922 – 2008) » . Encyclopædia Universalis : Universalia, 2009  Alain Robbe-Grillet, disparu le 18 février 2008, a sans doute été l’un des écrivains du siècle dernier les plus connus à l’étranger et les moins aimés en France, peut-être car il n’a jamais cédé à l’esprit de sérieux, lui préférant la désinvolture,… Lire la suite »

Fever (2006)

Christine Genin. « Fever de Leslie Kaplan ». Encyclopædia universalis : Universalia, 2006 Leslie Kaplan est née à New York en 1943, dans une famille juive d’origine polonaise, et a grandi à Paris où elle vit aujourd’hui. Étudiante en 1968, elle s’« établit » pour deux ans en usine, expérience qu’elle évoque de manière dépouillée… Lire la suite »

Trois femmes puissantes (2010)

Christine Genin. « Trois femmes puissantes de Marie NDiaye ». Encyclopædia universalis : Universalia, 2010 La polémique qui a suivi son attribution, lorsque Marie NDiaye fut appelée à un improbable devoir de réserve pour avoir critiqué la politique présidentielle, ne doit pas éclipser le fait que le prix Goncourt est allé cette année à une… Lire la suite »

Marie NDiaye (2004)

Christine Genin. « Marie NDiaye ». Encyclopædia universalis : Universalia, 2004 Peu présente sur la scène publique, Marie NDiaye a très vite refusé le jeu médiatique qui aurait voulu faire d’elle une jeune prodige métissée symbole d’intégration. La polyphonie d’écritures qui caractérise son œuvre n’en rencontre pas moins un succès certain auprès du public. Peut-être… Lire la suite »

Je me suis trouvé dans l’œil du cyclone (1997)

Claude Simon, « Je me suis trouvé dans l’œil du cyclone », Entretien avec Antoine de Gaudemar, Libération, 18 septembre 1997. Antoine de Gaudemar : Dès la première page, on est frappé par la forme du livre : la page est typographiquement partagée en plusieurs parties permettant une lecture simultanée de plusieurs épisodes. Claude Simon : J’ai essayé… Lire la suite »

la nature des temps

Puisqu’il est probable que le Goncourt lui sera décerné demain – tout à l’heure, de fait -, il est plus que temps de citer quelques passages d’un livre que j’ai plutôt aimé,  qui à mon sens ne mérite ni les torrents d’éloges ni les déchaînements de haine qu’il suscite et qui a le grand mérite… Lire la suite »

une entreprise qui vous semble au-dessus de vos forces

Vous renoncez à partir avec les rennes après Noël. Vous n’arrivez pas à vous représenter quelle autre forme pourrait prendre votre fuite. En attendant, vous grandissez. (p. 68) Vous apprenez que chez les animaux, il existe une très grande variété d’organisations sociales et sexuelles. Le mâle ne part pas toujours à la chasse, la femelle… Lire la suite »

qu’est-ce qu’on a ri

Nous sommes sortis un à un de la salle, le visage fermé. Nous ne savions pas quelle direction prendre. Nous ne voulions pas rentrer sagement dans nos box. Nous ne pouvions plus rien faire de nos jambes, de nos mains, de nos cerveaux. Nous avancions en tâtonnant, et la présence de celui qui était devant… Lire la suite »

tous les mots sont adultes

Je me tais et nous pourrions passer la nuit à gratter nos pensées dans le silence. Vous l’ignorez mais je viens de rompre un pacte tacite : depuis des années les gens me confient leurs histoires, massivement. Moi, je ne raconte rien. J’anime des ateliers d’écriture, voyez-vous, j’ai beau tenter d’aller vers la fiction, vers… Lire la suite »

(quels piétons, quels immeubles, quelles lignes de fuite ?)

(Re)commencer avec un très beau livre dont on ne parle pas assez et, comme il n’est pas facile d’en extraire des citations, choisir les lignes de fuite comme fil directeur … Mécanique : de Jourdain ligne 11 changer à République, prendre la ligne 5. République, Jacques-Bonsergent, Gare-de-l’Est, Gare-du-Nord, sur le strapontin lever les yeux vers… Lire la suite »

la fiction ment

La fiction éclaire comme une torche. Un crime demeurera toujours obscur. On arrête le coupable, on découvre son mobile, on le juge, on le condamne, et malgré tout demeure l’ombre, comme l’obscurité dans la cave d’une maison illuminée de soleil. L’imagination est un outil de connaissance, elle regarde de loin, elle plonge dans les détails… Lire la suite »

de profil même de face

DÉMÉNAGEMENT Il a les clefs depuis hier, il vient d’emménager. Les murs sont les parois du crâne, il se le dit en regardant l’appartement qui ressemble à celui qu’il occupait juste avant. Le nouveau centre névralgique dorénavant, de ce qui est à venir. Il a pris ses affaires, traversé le palier. Tout ce qu’il a… Lire la suite »

à l’origine de toute richesse intérieure

Pour ne pas compliquer ma fuite, j’ai tout de suite compris que je devrais à tout prix éviter de descendre prendre mon petit déjeuner dans la salle à manger de l’hôtel car il y avait de fortes chances que des membres de l’organisation qui m’avaient invité finissent par découvrir ma présence et m’obligent à intervenir… Lire la suite »

alors, tu fonces, alphonse !?

Bav 00 w 1 – § 981 – Le jeudi 3 août 2000, à 5 heures du matin, un air de fraîcheur modérée entre par la fenêtre à droite de mon e-book couleur mandarine, 1 1 Le jeudi 3 août 2000, à 5 heures du matin, un air de fraîcheur modérée entre par la fenêtre… Lire la suite »

la bulle vide du saint-siège désormais vide

Le peuple m’a suffisamment comblée en m’appelant Pimpaccia et impia et putain de pape et suceuse d’Innoncent et vamp, vampiria et femme à sceptre et Didi un chasse-mouches, il m’a assez conchiée pour que je puisse lever une armée de Pasquins tout en merde et remplir d’un bout à l’autre le pont Saint-Ange et couper… Lire la suite »

une créature faite de matière

Je suis né en 1961. La science-fiction me passionne depuis mon plus jeune âge, et j’ai lu la plupart de ses classiques durant ma jeunesse. J’ai étudié les mathématiques à l’université et un peu flirté avec la réalisation de films amateurs, mais j’étais vraiment un mauvais réalisateur. J’ai fini par travailler comme analyste programmeur durant… Lire la suite »

si la souffrance

Si la souffrance dégageait une énergie importante, directement utilisable, quel technicien hésiterait à ordonner de la capter, et à faire construire à cet effet des installations ? Avec des mots de « progrès, de promotion, de besoin de la collectivité » il fermerait la bouche aux malheureux et recueillerait l’approbation de ceux qui à travers tout entendent… Lire la suite »

j’aime pas les autres

C’est des gens bizarres, les autres. Vous pensez qu’ils sont comme vous. Et pas du tout. Ils sont comme les autres. J’aime pas les autres. (p. 11) Pour moi, c’est une véritable révélation : il est plus intéressant et plus gratifiant de raconter la vie que de la vivre. Je serai écrivain. À partir de là,… Lire la suite »

respectez les consignes

Nous savons maintenant la presse et la télévision commençaient à marteler le monde devient chaque jour de moins en moins sûr soyez attentifs, limitez vos déplacements, respectez les consignes, ne vous laissez pas aller, nous ne pouvons compter que sur nous même (p. 39) Voilà le tableau il faut être réaliste, nous allons apprendre à… Lire la suite »

compatible avec l’enfance

Déporté sur la gauche de l’esplanade (en son milieu dans le sens de la longueur), se trouve un élément fondamental de son décor : la bouche de métro qu’a conçue l’artiste français Jean-Michel Othoniel. Jean-Michel Othoniel est un artiste de réputation internationale dont les œuvres, des installations in situ pour la plupart, baroques, féeriques, cristallines, colorées,… Lire la suite »