Archives mensuelles : janvier 2007

un équivalent du silence

Il faut bien vous l’avouer aussi : en ce qui me concerne particulièrement, j’ai longtemps pensé que si j’avais décidé d’écrire, c’était justement contre la parole orale, contre les bêtises que je venais de dire dans une conversation, contre les insuffisances d’expression au cours d’une conversation même un peu poussée. Ressentant cela avec une espèce de… Lire la suite »

le défi au labyrinthe

  D’une part, il y a l’attitude aujourd’hui nécessaire pour affronter la complexité du réel, en refusant les visions simplistes qui ne font que confirmer nos habitudes de représentation du monde ; ce qui nous sert aujourd’hui, c’est la carte la plus détaillée possible du labyrinthe. D’autre part, il y a la fascination du labyrinthe en… Lire la suite »

tout autre que je ne suis

Si peu maître de mon esprit seul avec moi-même, qu’on juge de ce que je dois être dans la conversation, où, pour parler à propos, il faut penser à la fois et sur-le-champ à mille choses. La seule idée de tant de convenances, dont je suis sûr d’oublier au moins quelqu’une, suffit pour m’intimider. Je… Lire la suite »

sur le fond de ténèbres

  Un soir il s’assit à sa table devant une feuille de papier blanc. C’était le printemps maintenant. La fenêtre de la chambre était ouverte sur la nuit tiède. L’une des branches du grand acacia qui poussait dans le jardin touchait presque le mur, et il pouvait voir les plus proches rameaux éclairés par la… Lire la suite »

reconfigurer son dur

« Après Pomme Q, vous ne regarderez plus votre ordinateur de la même façon » promet la quatrième de couv’ : et c’est vrai ! Le premier roman d’ Émilie Stone, journaliste, est une farce drôle et enlevée dont l’originalité est le narrateur : un ordinateur portable. Certes le style est assez basique mais d’entrée une « note de l’ordinateur » nous… Lire la suite »

provisoires survivants

Patraque, le dernier livre de Frédéric Boyer (dont je n’aime pas tous les livres) est très réussi : il ne raconte pas votre gastro-entérite post-réveillon ; mais comment c’est l’humanité tout entière qui l’est, patraque. Chacun porte une petite boîte à chaussures, avec dans cette boîte quelque chose qu’il appelle « ma vie ». Où le possessif sonne… Lire la suite »

les livres que l’on n’a pas lu

S’agissant de lecture, voici un livre dont je peux en toute bonne conscience parler sans l’avoir (encore) lu : Pierre Bayard, dont j’ai beaucoup aimé les précédents essais, qui regorgent de surprises, de romanesque et de paradoxes (Comment améliorer les œuvres ratées ? (Minuit, 2000), Peut-on appliquer la littérature à la psychanalyse ? (Minuit, 2004), Demain est écrit… Lire la suite »

la lecture est une amitié

Spécialement pour les commentateurs de mon précédent billet, un petit bonus proustien (sans statue ni boulons, s’entend!) : Sans doute, l’amitié, l’amitié qui a égard aux individus, est une chose frivole, et la lecture est une amitié. Mais du moins c’est une amitié sincère, et le fait qu’elle s’adresse à un mort, à un absent, lui… Lire la suite »

à la surface de soi-même

  Les êtres qui en ont la possibilité – il est vrai que ce sont les artistes et j’étais convaincu depuis longtemps que je ne le serais jamais – ont aussi le devoir de vivre pour eux-mêmes ; or l’amitié leur est une dispense de ce devoir, une abdication de soi. La conversation même qui est… Lire la suite »

pour goûter le pixel

Mes actes sont ceux d’un robot mal programmé qui aurait trouvé la faille de son système, qui se serait reprogrammé pour atteindre ce que les humains ne peuvent toucher du doigt. J’ai atterri dans cet enfer pour trouver quelque chose, un trésor que personne ne voit, dont personne ne connaît l’emplacement, mais dont je capte… Lire la suite »

pense-bête, repose-chat et fourre-tout

Un commentaire de Joël Perino me rappelle fort opportunément que les Vœux de Georges Perec sont disponibles en version hypertexte dans le désordre de Philippe De Jonckheere, si riche qu’on en oublie ce qu’il contient, notamment d’autres textes de et sur Perec, accessibles à partir par exemple de sa bibliothèque (il faut chercher!). Des bibliothèques… Lire la suite »