Archives mensuelles : août 2006

ça s’écoute aussi

La littérature, ça s’écoute, aussi : en témoignent avec éclat les 5h de lectures de la fête de remue.net (au Théâtre ouvert, le 17 juin dernier : j’y étais!), dont une grande partie est maintenant disponible en ligne.

saloperie de corps

Un autre extrait pour faire bonne mesure : Rorty, le président détesté et craint, a aussi ses faiblesses : (…) saloperie d’allergie aux acariens, tout cette vie invisible et moléculaire me révulse à un point, ah oui, penser à dire à Audrey de faire venir la femme de ménage deux fois par jour, il y avait une… Lire la suite »

une autre technique

… consiste à lire les livres : 457 romans français pour cette rentrée ! Parmi eux 97 premiers romans, dont, rituellement, j’essaie d’ajouter chaque année les auteurs (débutants d’un bal plus ou moins brillant) dans l’index de labyrinthe, en espérant qu’ils auront l’opportunité de publier un deuxième roman. Le premier « premier roman » lu cette année – Marge… Lire la suite »

si on préfère le buzz

… il est aussi possible de suivre le feuilleton de la rentrée au fil de divers blogs, par exemple : – Buzz littéraire – Les Blogauteurs – La République des livres de Pierre Assouline – Rebuts de presse de Didier Jacob sans oublier les blogs du site Livre Hebdo.

tumulte

Les piles de livres et les cartons envahissent les librairies et il faut tout de même se résoudre à parler de ce phénomène certes un peu déprimant mais excitant tout de même qu’est le tumulte de la rentrée littéraire. Un bon guide pour ne pas se perdre dans les piles est François Bon, dont les… Lire la suite »

avatars du corps féminin

L’exposition consacrée par le Musée du Jeu de Paume à Cindy Sherman (née en 1954 dans le New Jersey) se termine bientôt. Les séries photographiques où, transformée par le maquillage et les costumes, elle incarne tour à tour des ménagères américaines, des clowns tragiques, des californiennes se prenant pour Sue Ellen, des cadavres de victimes,… Lire la suite »

Catégorie : art Étiquettes :

penser à ne plus penser

Quelques extraits : 1.8 Il est plus facile de ne pas penser que l’on ne pense pas que de penser que l’on ne pense pas. 1.9 Si je souhaite ne plus penser, il me faut arrêter la pensée de ne plus penser au moment où je dois commencer à ne plus penser. 1.10 Mais j’arrête là… Lire la suite »

(pensum)

Pensum est le sous titre du Tractatus logo mecanicus publié par Jean-Michel Espitallier en juin dernier aux éditions Al Dante. Enpruntant la construction et les figures obligées (rigueur logico-mathématique, paradoxes, syllogismes, etc.) du célèbre Tractatus de Wittgenstein, ce petit livre réjouissant creuse jusqu’à l’absurde la question : qu’est-ce que penser ? Jean-Michel Espitallier est né en 1957.… Lire la suite »

et moi et moi et moi

  50 millions de blogs de blogs sur la planète selon Technorati (dont  2% seulement sont francophones) … 2 blogs créés chaque seconde dans le monde … et moi et moi et moi … qui ajoute une goutte d’eau dans cet océan … enfin, qui ajoute, pas vraiment, puisque ces lignes de fuite prennent la suite de celles-là. Ces nouvelles lignes… Lire la suite »

puzzle divin

Bernard Debré éclaire également son propos en mettant en parallèle la science et les mythes, dont on s’aperçoit que – dans toutes les religions – ils fonctionnent fort bien comme métaphores – et comme récits fondateurs – du clonage reproductif. Inséparables des récits retraçant la création du monde – de la cosmogonie égyptienne à la… Lire la suite »

otages des mots

Debré resitue par exemple le débat sur l’eugénisme à sa juste place, et montre que les interventions eugénistes n’ont pas attendu le déchiffrage du génome humain : Serons-nous toujours otages des mots ? La nature n’est-elle pas suffisamment complexe ni sa connaissance assez ardue pour que nous persistions à interpréter le présent et imaginer l’avenir,… Lire la suite »

la revanche du serpent

Concernant cette peur irrationnelle devant les avancées scientifiques, soigneusement alimentée par nombre d’intellectuels et de politiques, Bernard Debré (dont les options politiques me séduisent moins, je le précise) publie un essai court mais tonique : La revanche du serpent ou la fin de l’homo sapiens (Le Cherche midi, 2006). Les progrès actuels de la génétique… Lire la suite »

un effet mortel

Les progrès scientifiques et techniques ont toujours fait peur : N’avons-nous pas des moyens bien plus sûrs et naturels de nous déplacer ? […] La translation trop rapide d’un climat à un autre produira sur les voies respiratoires un effet mortel. Le mouvement de trépidation suscitera des maladies nerveuses, tandis que la rapide succession des… Lire la suite »